Vous êtes ici: l'Historien » Archéologie, prosopographie

Henri Irénée Marrou est le fondateur d’un grand projet épigraphique : le Recueil des inscriptions chrétiennes de la Gaule, conçu sous forme d’une série de volumes traitant chacun d’une province gauloise. Le premier volume concernant la Belgique Première, publié en 1975 par Nancy Gauthier, a encore bénéficié de ses remarques au cours de séminaires qui réunissaient chaque semaine  toute une équipe d’épigraphistes. Ce volume est précédé d’une préface où sont dessinées par lui les grandes lignes du projet :  complément, certes, d’un ouvrage vieilli de Le Blant ( 1856 – 1892) mais selon une conception systématique extrêmement novatrice.  Le Recueil des Inscriptions  chrétiennes de la Gaule est  activement poursuivi,  de volumes nouveaux en sont  soit édités soit en voie de l’être prochainement.  Sont parus les ouvrages de F. Prévot, tome VIII, Aquitaine première, Paris, 1997 et celui de F. Descombes tome XV, Viennoise du Nord, Paris, 1985. 

Henri Irénée Marrou est également fondateur de la Propographie chrétienne du Bas-Empire, le « PCBE ». Le premier volume consacré à l’Afrique chrétienne en a été préparé  de son vivant en séminaire sous la direction d’André Mandouze et a bénéficié lors de sa parution en 1982 d’une préface qui avait été antérieurement rédigée par Marrou. Cette entreprise, elle aussi ,continue de s’enrichir : les deux volumes consacrés à l’Italie  sous la direction de Charles Pietri ont paru en 1999 et 2000. Celui consacré à la Gaule , dirigé par Luce Pietri est actuellement sous presse  ; celui  consacré à l’Hispanie, dirigée par Josep Villela ( Barcelone) est en cours d’élaboration ; enfin  le projet de Marrou s’est  récemment élargi à l’Orient et à l’Egypte.