Vous êtes ici: Marrou après Marrou » Marrou aujourd'hui

Juillet 2012: Parution d'un premier "Cahier Marrou hors-série" ( couverture verte) où sont publiés les "Actes" de la Journée Marrou 2010 du Saulchoir, sur le thème: "Marrou par lui-même. L'apport des Carnets posthumes". Ce numéro contient: des introductions de Patrick Jacquemont et de Pierre Riché; une étude sur l'amitié d'Henri Marrou et de Paul Vignaux, par Jean Lecuir ( avec en annexes deux inédits d'Henri Marrou); une étude sur Augustin, maître de vie chrétienne dans les Carnets posthumes, par Jean-Marie Salamito; une étude sur la genèse de Théologie de l'histoire, par Philippe Blaudeau; une étude sur les origines des Quatre fleuves par Marie-Josèphe Rondeau; en manière de conclusion, "Les Carnets de mon père" par Françoise Marrou-Flamant.
Les personnes  intéressées par ce Cahier hors-série N° 1 peuvent s'adresser à la rubrique Contact.

Première étude réalisée sur le Traité de la Musique selon l'esprit de Saint Augustin: Mémoire de Prix, présenté au CNSM ( 2012) par Nicolas Tholozan , "Pensée chrétienne et esthétique musicale dans l'entre -deux guerres: L'exemple du Traité de la musique ... d'Henri Davenson".


Bibliographie musicologique de Marrou : Un  article bibliographique sur Marrou, signé du musicologue Fabien Guilloux ofm vient d'être accepté par le comité de rédaction de la Revue de musicologie pour le prochain numéro de la revue 98/1 (2012). On se réjouit à l'idée que l'œuvre musicographique de Marrou entre à nouveau en circulation dans les milieux musicologiques internationaux.


Notre collègue Madame Barbara Diaz, Professeur de philosophie et d'histoire à l'Université de Montevideo, nous envoie un bel article sur  La Théologie de l'histoire d'Henri Marrou, sujet auquel elle avait consacré  son séminaire de l'année 2010. Nous le donnons ici dans sa version castillane en attendant qu'il puisse être traduit en français.


Notre collègue Monsieur  Rodrigo Ahumada-Duran, directeur de la Faculté d’histoire de l’Université de Santiago et Professeur d'Histoire, très imprégné des pensées de Jacques Maritain et d’Henri Marrou, nous a envoyé  deux articles sur ces penseurs. Nous en donnons la version en castillan en  attendant qu'ils puissent être traduits en français.  Il  a dernièrement soutenu sa thèse de doctorat sur l'épistémologie d'Henri Marrou : un compte rendu de cet ouvrage paraîtra prochainement dans  un  Cahier Marrou.


Sara Elean Iglesias Muñoz, Science, musique, politique: La musicologie française sous l'Occupation. 1940-1944, Thèse de doctorat, Paris, E.H.E.S.S., 2011.
Marrou y est présenté à deux reprises comme l'un des rares musicologues français aux côtés d'A. Schaeffner, V. Jankelevitch, Y. Rokseth et S. Corbin de Manjoux qui ait fait acte de résistance en refusant de publier dans les revues musicales françaises préférant les presses clandestines étrangères (p. 193-200, 359-362).



Monsieur Jean-Marie Salamito, professeur d'Histoire du Christianisme ancien à l'Université de Paris IV a donné le 14 octobre 2011,  rue d'Ulm, à l'issue de l'Assemblée générale de la "Société des Amis d'Henri Marrou ( Davenson)" une conférence publique  sur le sujet: "Présence de Saint Augustin dans le traité De la connaisance historique d'Henri Irénée Marrou." Le texte de cette conférence sera publié dans le Cahier Marrou n°5 de l'année  2012.


Dans le cadre du colloque annuel de la Facoltà Teologica dell'Emilia-Romagna qui  s'est tenu à Bologne les 29-30 novembre  2011, colloque consacré cette année au thème: Educare nel popolo du Dio, deux communications ont été consacrées aux travaux d' Henri Irénée Marrou :
Michel-Yves Perrin, directeur d'études à la Section des sciences religieuses de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes
y a présenté une communication sur le thème « La christianisation de la culture de l’antiquité tardive selon H.I. Marrou.

Présentation de sa communication: "En 1932, à l’âge de 28 ans, Henri Irénée Marrou menait à leur terme deux œuvres consacrées aux problémes culturels : d’une part  un aperçu d’une intense actualité intellectuelle sur les fondements d’une culture chrétienne ; de l’autre, un mémoire de l’Ecole française de Rome qui débouchera sur un livre intitulé « Mousikos anêr. Etude sur les scènes de la vie intellectuelle figurant sur les monuments funéraires romains ». Dans les deux cas, le jeune auteur se confrontait avec la notion de la christianisation de la culture, un thème, qui d’une façon plus ou moins accentuée, accompagnera le chercheur jusqu’au dernier livre. « Décadence romaine ou antiquité tardive ? » (1977). La présente communication a porté sur les points majeurs de l’analyse de Marrou, dans son évolution et  ses différents concepts (« osmose culturelle », « pseudomorphisme » etc.) au fil d’ un parcours qui ne s'est pas  limité aux œuvres les plus connues, prenant en considération divers articles, contributions, préfaces ou recueils déclinés tout au long de son parcours scientifique. 
Jean-Marie Salamito , professeur d'Histoire ancienne du christianisme à Paris IV a traité  le sujet  : « H.I.Marrou : Paideaia classique et christianisme antique ».
Présentation de sa communication : « La problématique d’Henri Irénée Marrou. En 1987 le politologue allemand Wilhem Hennis publiait un livre très important : Max Webers Gragestellun : Studien zur Biographie des Werks.  De ce livre, une traduction italienne parut en 1991 sous le titre « Le problème Max Weber ». Sa traductions française,de 1996, fut intitulée « La problématique de Max Weber ». L’objectif de Hennis est d’identifier à travers l’œuvre très vaste de Weber un fil rouge, un problème clé, une préoccupation fondamentale qui puisse rendre compte de l’unité de la pensée weberienne. Prenant exemple sur l’aperçu magistral de Wilhem Hennis, ma communication voudrait proposer une clé de lecture pour l’œuvre d’Henri Irénée Marrou (1904-1977), une vision spécifique, une problématique typique de ce très grand historien de l’antiquité. Pourquoi Marrou se consacra-t-il principalement à l’histoire de la culture et de l’éducation ? Il me semble qu’on peut répondre à une telle question en relisant non seulement les œuvres proprement scientifiques de Marrou, mais aussi ses écrits plus personnels sinon intimes : les « Fondements d’une culture chrétienne », un livre de jeunesse signé Henri Davenson, et surtout les splendides « Carnets posthumes » heureusement publiés en 2006 ».
On nous annonce  que l'oeuvre ultime du compositeur Arthur Lourié ( 1892 - 1966), oeuvre dédiée à Henri Marrou, "Sibylla Dicit" a été donnée en création mondiale le vendredi 18 novembre 2011 lors d'un concert à Bâle ( Suisse). Il s'agit d'une composition pour 13 voix de femmes et ensemble, datée de 1964. Cette nouvelle nous est transmise par le musicien Stefan Hulliger, président de l'association  Arthur Lourié Gesellschaft ( Bâle), association amie de notre Association des Amis d'Henri Marrou(Davenson.  
Marrou est cité dans  l’ouvrage de Vincent Duclert, La Gauche devant l’histoire. À la reconquête d’une conscience politique , Seuil 2009, chapitre « La deuxième gauche, ou la dissidence démocratique. Le refus de la guerre d’Algérie »,  p. 119 :  « Claude Bourdet fut l’un des premiers à dénoncer l’utilisation de la torture par l’armée française, comme André Mandouze de Témoignage chrétien ou Henri Irénée Marrou, par ailleurs militant de la minorité de gauche de la CFTC, qui signa dans Le Monde une retentissante tribune, "  France, ma patrie". » 

Trois inédits de Marrou concernant la traduction des textes bibliques. Depuis dix ans, l'École biblique de Jérusalem s'est lancée dans un projet international de traduction de la Bible visant à promouvoir une lecture « polyphonique » du texte biblique. Ce projet a pour titre La Bible  en ses traditions (BEST). Un « volume de démonstration »vient d'en être édité. Dans le liminaire de ce volume (p. 3-16),  on trouve 20 citations et références à 3 textes  inédits d’Henri Marrou retrouvés dans les archives de la Bible de Jérusalem, Marrou ayant été étroitement associé, comme on sait,  à cette entreprise de traduction. Ces trois texte  sont deux lettres de travail  et une note tapuscrite de 20 pages, documents adressés au Père Chifflot, tous datés ou datables de 1949 et 1950. «  Dans cette dernière étude, le célèbre universitaire examine tous les aspects de la publication, de la typographie à la théologie, insistant surtout sur la nécessité "d’éviter le scandale et de maintenir l’homogénéité de la tradition ". Il s’implique bien au-delà de la simple expertise savante, jusqu’à faire usage du Psautier traduit par le Père Tournay dans sa propre prière, pour en tester l’inspiration, avant de donner son avis ».

Pour entendre parler Marrou aujourd'hui : retrouvez cet interview  d'une heure par  Radio-Canada ( émission Rencontres), donnée à Châtenay, sur le site http://www.dieu-parmi-nous.com/r.audios.html (cliquer sur le bandeau "Bande audio seulement", on obtient la liste des émissions, cliquez sur "Marrou", écoutez-le.)
Le livre de Jean-Marie-Soutou, Un diplomate engagé. Mémoires 1939- 1979 vient de paraître aux Editions Fallois. Son fils Georges-Henri Soutou, transcripteur et présentateur de ces mémoires enregistrées,  indique en note, à deux Marrou aujourd'huireprises, le Cahier Marrou n°3 où l'on peut lire une contribution de lui " Une grande amitié: Henri-Irénée Marrou et Jean-Marie Soutou à travers leur correspondance". On se souvient de la brillante conférence qu'il avait donnée sous ce titre le 15 octobre 2010, rue d'Ulm, à la suite de la troisième  Assemblée générale des Amis de Marrou.

Juillet 2012 : Parution du Cahier Marrou hors série n°1 sur le thème " Marrou par lui-même. Journée d'étude du Saulchoir du 10 mars 2010". Il contient  des introductions de Patrick Jacquemont et Pierre Riché. Une étude sur l'amitié d'Henri Marrou et de Paul Vignaux, de Jean Lecuir (en annexes deux inédits d'Henri Marrou); une étude sur les origines des Quatre Fleuves, de Marie-Josèphe Rondeau ; une étude sur  Augustin maître de vie chrétienne  dans les Carnets posthumes de Jean-Marie Salamito , une étude   sur la genèse de Théologie de l'histoire de Philippe Blaudeau; en conclusion, Les Carnets de mon père par Françoise Marrou-Flamant. Les personnes désireuses d'obtenir ce Cahier Marrou hors-série peuvent se signaler à Contact.Novembre 2011 : Bologne, Journée d'étude sur la Paideïa. Contribution de Jean-Marie Salamito, professeur d'Histoire du Christianisme à Paris IV -Sorbonne,  sur le thème : " Marrou, Storico della cultura, storico dell'Educazione".
Le professeur Jean-Marie Salamito prononcera une conférence sur le sujet "Saint Augustin dans De la connaissance historique " le vendredi 14 octobre 2011 à 18 h. à l'Ecole Normale Supérieure, 45 rue d'Ulm, 75005 Paris. Cette conférence, ouverte au public,  fera suite à la séance annuelle de l'Assemblée générale des Amis d'Henri Irénée Marrou.


Consulter ici les "bonnes pages" des Carnets posthumes choisies par Daniel Vigne, philosophe et théologien, présentées par thèmes. 

Dans la revue des professeurs d’histoire et de géographie Historiens et géographes, n° 414 de mai 2011, p.261-262  figure un article sur l’Association des amis d’Henri Marrou (Davenson) en deux parties signées respectivement par Jacques Prévotat et Françoise Flamant.

Dans les Mélanges de l' Ecole Française de Rome ( MEFRIM- 124-1 2012) vient de paraître , de Dominique Julia, l'article "Une conception hégélienne de l'histoire ?" , étude sur Alphonse Dupront, auteur entre autres du Mythe de croisade, contemporain et ami d'Henri Marrou, auquel il est fait plusieurs fois référence.